Antiken Museum 3000 ans Egypte ©Rüdi Habegger

3000 ans d’Egypte Antiken Museum Bâle

Égypte. 3000 ans de haute culture sur les rives du Nil

Exposition trilingue (D/F/E) 

 L’Antikenmuseum Basel présente sa remarquable collection consacrée à l’Égypte ancienne dans une nouvelle mise en scène immersive. Six domaines thématiques donnent un aperçu fascinant et pédagogique de la haute civilisation du Nil. Un parcours pour enfants invite à la découverte ludique tandis qu’un audioguide passionnant offre la possibilité de faire la visite sans trop de lecture.
La collection égyptienne de l’Antikenmuseum, débutée en 1840, compte parmi les dix premières en termes de qualité et de quantité dans le paysage des musées européens. Dans les années 1990, elle fut considérablement développée grâce à des dons et des prêts. À partir de 2001, avec le généreux soutien de l’UBS, elle put être présentée au sous-sol du bâtiment principal dans un espace d’exposition de 550 m² nouvellement créé. Depuis le printemps 2020, après 20 ans d’accès au public, le département égyptien fait l’objet d’une grande rénovation. 

À partir du 2 mars 2021, l’Antikenmuseum présente sa collection égyptienne dans un nouveau cadre contemporain avec un contenu participatif et interactif. L’orientation des expositions autrefois purement tournée vers l’histoire de l’art et la chronologie fait désormais place à une approche historico-culturelle à travers six thèmes centraux :  

La découverte et l’exploration de l’Égypte pharaonique
Le premier thème est consacré à la découverte de l’Égypte ancienne, à laquelle participèrent également des personnalités originaires de Bâle. Ainsi, le Bâlois Johann Ludwig Burckhardt découvrit le grand temple de Ramsès à Abou Simbel en 1813 et le peintre bâlois Johann Jakob Frey accompagna l’explorateur allemand Carl Richard Lepsius en tant que dessinateur lors de son expédition en Égypte de 1840. Le visiteur a accès à une plate-forme vidéo pour un voyage dans le temps au sein de cette section thématique et une magnifique carte présente une vue d’ensemble des monuments pharaoniques.  

Les débuts de la haute culture pharaonique 
Cette section développe les conditions préalables à l’émergence de la haute civilisation égyptienne et présente sa répartition géographique. Des vases en céramique, vieux de 6000 ans, étonnent par leurs formes à la fois abstraites et modernes.

Le quotidien sur les rives du Nil 
La section dédiée à la vie quotidienne est particulièrement variée. Des houes, des marteaux ou encore des tablettes témoignent du travail des agriculteurs, des artisans et des scribes dans l’Égypte ancienne, il y a près de 4000 ans. Les accessoires cosmétiques, les vêtements, les instruments de musique et les objets magiques racontent également le quotidien sur les rives du Nil. Des représentations d’animaux et de plantes viennent compléter le tableau. 

La mort et l’au-delà 
«Tu meurs pour vivre », voilà ce que dit un ancien texte égyptien plein de promesses. Les Égyptiens se sont toujours attelés à préparer la vie qui les attendait après leur mort. Ils croyaient fermement en la régénération dans l’au-delà. La course du soleil y jouait un rôle central, comme en témoigne le mobilier funéraire richement décoré. Les techniques les plus modernes donnent même la possibilité de voir à l’intérieur des momies permettant ainsi de déchiffrer l’histoire de la vie du défunt. Les visiteurs sont transportés dans le monde mystique de l’au-delà.

Le monde des dieux 
Les dieux de l’Égypte sont les créateurs du monde et de toute vie qu’ils maintiennent et renouvellent sans cesse. Qui ne connaît pas Anubis avec sa tête de chacal ou Thot et sa tête d’ibis. Mais la forme mixte n’est pas la seule façon de représenter les dieux, elles sont multiples. Cette section offre aux visiteurs un aperçu des divinités égyptiennes. Elle permet de découvrir comment les hommes vénéraient les dieux et ce qu’ils attendaient en retour. 

L’Égypte au temps de la globalisation
La fin de la haute culture égyptienne est présentée – à l’image de son commencement – comme une époque. Avec la conquête d’Alexandre le Grand, l’Égypte devient grecque en 332 av. J.-C. et une province romaine sous l’empereur Auguste à partir de 30 av. J.-C. Depuis le IIIe s. av. J.-C., l’Égypte fut successivement incluse dans la globalisation de la région méditerranéenne. La migration, le multiculturalisme et les problèmes qui en résultent font écho à l’actualité de manière surprenante. Les mélanges culturels donnèrent naissance à des créations raffinées à travers diverses formes d’art présentées dans cette section.

Ces six thématiques garantissent une approche claire, pédagogique et passionnante de l’Égypte ancienne. Les principaux protagonistes, soit les 600 objets exposés, se distinguent par leur diversité, la richesse de leurs couleurs ainsi que leur excellent état de conservation. Associés à un concept d’exposition immersif, les visiteurs plongent littéralement dans le monde passé mais inoublié des anciens Égyptiens.

La nouvelle exposition comprend également un parcours pour enfants. La civilisation de l’Égypte ancienne peut être découverte de manière ludique à travers huit stations. La visite propose des divertissements variés pour petits et grands.

Entrée gratuite: jeudi et vendredi à partir de 17h, samedi et dimanche toute la journée. Veuillez noter que durant les heures d’ouverture gratuites la boutique du musée est fermée.  

Audioguide: Gratuit, trilingue (D/F/E), les visiteurs sont priés d’amener leurs propres smartphones et des écouteurs. Wifi gratuit disponible.  

Antikenmuseum Basel und Sammlung Ludwig

Partager cet article :