Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB Musée Tinguely Bâle Photo VB

Bâle fête les 25 ans du Musée Tinguely

Trois expositions sinon rien !

25 ans of Moving Art Musée Tinguely MS Evoluties©Musée Tinguely
25 ans of Moving Art Musée Tinguely MS Evoluties©Musée Tinguely

On peut dire que , depuis les débuts du confinement en mars 2020 , le Musée Tinguely de Bâle n’a jamais abandonné son public . Voyez plutôt : depuis décembre 2020, et par la grâce de son commissaire Andres Pardey , nous sommes conviés à un voyage initiatique au coeur du Paris artistique de Montparnasse à l‘Impasse Ronsin , repère en son temps d’une pleïade de peintres et autres sculpteurs dont Brancusi , Max Ernst , Niki de Saint Phalle ; en tout 200 oeuvres en satellite autour de l’atelier reconstitué du sculpteur André Almo del Debbio . L’exposition finement titrée Impasse Ronsin Meurtre Amour et Art au coeur de Paris , reste visible jusqu’au 29 août . 

Pour ceux qui n’ont qu’une vague idée de l’art du tatouage – et tous les autres – le musée Tinguely a accroché depuis mars 2021 les travaux d’une dynastie de tatoueurs dont la réputation a largement franchi les frontières . La famille Leu , descendante d’Eva Aeppli , première épouse  de Jean Tinguely , continue de produire au fil des années une oeuvre à l’eclectisme nomade et réjouissant . L’exposition Caresser la peau du ciel  est à voir jusqu’au 31 octobre 2021 sous le commissariat de Jerk Christian.

Jamais deux sans trois : depuis le 5 mai , Bruce Conner ( 1933-2008 ) , tout simplement l’inventeur du clip video , est mis à l’honneur par l’équipe du musée Tinguely. C’est l’occasion de découvrir le travail cinématographique expérimental de Conner à travers une sélection représentative de 9 films.

 

Exposition Bruce Conner l’inventeur du clip vidéo jusqu’au 28 novembre 2021.

Il est l’un des artistes les plus marquants du XXe siècle. L’exposition «Bruce Conner. Light out of Darkness» présente au Musée Tinguely  son travail cinématographique expérimental à travers une sélection représentative de neuf films, dont CROSSROADS (1976) : cette étude de 36 minutes, qui rassemble des séquences des premiers essais nucléaires sous-marins menés par les États-Unis en 1946 près de l’atoll de Bikini, dit l’horreur et la sublimité de cet événement apocalyptique. Ses œuvres, réalisées avec les médias les plus divers, sont radicales et multiples, d’une beauté envoûtante et d’une noirceur terrifiante, politiques, subversives, toute en force et sensualité, immédiatement saisissantes.La posture de Conner est anarchiste, elle mêle l’ironie mordante et l’engagement sans limite, aussi loin que possible du marché de l’art.

L’exposition Light out of Darkness fait référence à un projet d’exposition personnelle et éponyme, destiné à l’origine au University Art Museum de Berkeley dans le milieu des années 1980, mais non réalisé. « La lumière des ténèbres » souligne le caractère expérimental de son œuvre cinématographique et illustre la pensée de l’artiste, ses antagonismes, ses métaphores, ses mysticismes.

MEA CULPA est un chef-d’œuvre d’échantillonnage visuel. Conner se concentre ici sur le recyclage des animations graphiques historiques des films éducatifs sur la physique.  L’idée d’une coopération est venue de David Byrne, qui était fasciné par les films de Conner depuis l’époque de ses études. Pour l’album My Life in the Bush of Ghosts, né de la collaboration expérimentale entre Byrne et Brian Eno, les deux musiciens ont utilisé exclusivement des échantillons de voix trouvés.

Bien que, pour des raisons de droits d’auteur, les films de Conner aient rarement été diffusés sur MTV, ses techniques cinématographiques – plan sur plan, flash frames, scintillement, montage inversé, coupe rapide, expositions doubles et multiples, utilisation d’images trouvées –, ont façonné le cinéma expérimental de son époque puis, plus tard, la première phase des vidéos musicales de MTV.

CROSSROADS
« Operation Crossroads », tel est le nom donné par l’armée américaine à une série d’essais nucléaires effectués au cours de l’été 1946 sur l’atoll de Bikini, dans le Pacifique. Conner a réussi à obtenir les prises de vues – mises sous scellés aux National Archives – de la seconde explosion dite « Baker ». L’objectif de « Baker » était d’étudier l’impact d’une explosion sous-marine sur des navires à proximité immédiate, ce pour quoi ont été utilisés principalement des navires de guerre japonais capturés. Pour filmer la déflagration sous tous les angles, l’armée américaine a mis en place, sur terre, en mer et dans les airs, des centaines de caméras, dont certaines à haute vitesse.

Les images de « Baker » illustrent non seulement l’horreur atomique, mais aussi les phénomènes inédits, et hautement esthétiques, d’une puissance physique élémentaire et visualisable .

CROSSROADS A MOVIE
En 1958, avec un budget de production de trois dollars, Conner réalise son premier film à partir d’images reprises de journaux télévisés, films de série B ou amorces de pellicules. A MOVIE concatène des séquences spectaculaires, exacerbées, en une suite d’actions nouvelle et ouverte, sans début ni fin, et à lecture multiple, qui donne ainsi un « méta film »

Les scènes de poursuite avec des cavaliers et des chariots bâchés de western enchaînent pour mener à une gigantesque course d’éléphants, de locomotives à vapeur et de voitures, puis à une série d’accidents et de catastrophes. Par un périscope, le capitaine d’un sous-marin aperçoit une pin-up et lance sur elle une torpille qui déclenche une explosion atomique ; d’énormes vagues font alors chavirer les bateaux et chuter des skieurs nautiques. Le jeu de Conner est à la fois cocasse et tragique. Il montre à quel point la chorégraphie visuelle médiatique peut manipuler les contenus et quel impact la musique a sur la perception. Exemple : l’image des soldats tués sous-tendue par un fortissimo héroïque des Pins de Rome d’Ottorino Respighi.

Pour la toute première fois, A MOVIE peut être vu en projection arrière dans un cube de 3×3 mètres, ce qui répond du reste au souhait, jadis irréalisable, de l’artiste d’obtenir une présence aussi forte que possible. La boucle n’a ni début ni fin.

Les œuvres de Conner ont de caractéristique qu’elles peuvent être inlassablement revues et relues.

 «THE END»

 

 

Le Musée Tinguely entreprend un grand voyage pour partager son jubilée avec le public

À l’occasion de son 25e anniversaire, le Musée Tinguely entame cet été un grand voyage en bateau intitulé « Museum Tinguely AHOY ! » : à bord de la péniche reconvertie MS Evolutie, le musée fera ainsi découvrir de plus près l’art de Jean Tinguely (1925-1991), l’un des artistes suisses les plus importants et les plus novateurs du XXe siècle. Le navire amarrera dans différents lieux qui ont marqué l’évolution artistique de Tinguely – de Paris à Bâle, en passant par Anvers et Amsterdam et la région métropolitaine Rhin-Ruhr.

#museumtinguely25 #museumtinguelyahoy #tinguelyontour

25 Years of Moving Art

Depuis son inauguration en 1996, plus de 110 expositions ont eu lieu. Nombre d’entre elles furent consacrées à Jean Tinguely et à son environnement artistique, mais également à des sujets de société majeurs ainsi qu’à l’art contemporain. Ces expositions s’inscrivent toujours dans une démarche rétrospective de l’œuvre de Jean Tinguely qui, avec ses œuvres cinétiques, figure parmi les précurseurs de l’art après 1950. Les événements vont du concert classique au DJ set, en passant par le dimanche en famille, les visites guidées accessibles aux personnes handicapées, les ateliers pour les scolaires et les jeunes adultes ainsi que les rencontres avec les seniors.
 
Fête anniversaire
Le week-end du 24 au 26 septembre 2021, le parc Solitude, le musée et la peniche Museum Tinguely AHOY ! qui rentre de son grand voyage et jettera l’ancre directement au large du musée constituent un cadre pour les festivités à nul autre pareil. De nombreux événements participatifs, ateliers, expositions, ainsi qu’un programme culinaire varié sont intégrés à un parcours sous la forme d’un labyrinthe dynamique. Le samedi soir, des concerts et des DJ sets vous attendent. Le programme reprend un ‹best of› d’événements ayant accompagné les activités du musée ces dernières années. 

AHOY 25 ans Musée Tinguely Route © Musée Tinguely
Partager cet article :