Festival de la Marionnette de Belfort 2022

,

13 février 2022

Neville Tranter Ubu Festival International de Marionnettes de Belfort ©VB

27 ème édition du Festival International de la Marionnette au Grrranit de Belfort 11 au 20 février 2022

Depuis l’an dernier, le Grrranit est partenaire du Théâtre de Marionnettes de Belfort. En ce début 2022, les deux structures peuvent enfin proposer une première édition commune du fameux festival international de marionnettes, jadis appelé Solstice .

Le Grrranit soutient désormais l’événement et le co-produit, accueillant dans ses murs une partie du festival. En septembre dernier, le Grrranit accueillait une étape de la déambulation européenne de La Petite Amal, marionnette de 3,66 m de haut conçue par la Handspring Puppet Company, et la première Académie européenne des marionnettes s’était tenue début octobre. En 2022, six spectacles se partageront entre le théâtre du Grrranit et la Coopérative, accueillant notamment des compagnies internationales. On pourra ainsi découvrir, venue de Finlande, la pièce Invisible Lands le 15 février, traitant de la thématique des migrants. Des figurines miniatures parcourent les corps des marionnettistes pour illustrer l’exil. Avec Un bébé à livrer, le 16 février, la compagnie suisse Le Melmac Théâtre présentera un road-movie animalier, une cigogne confiant un bébé qu’elle doit livrer en Avignon à un canard idiot, un lapin crétin et un cochon bougon… C’est d’Allemagne que la Compagnie Stefan Wey nous viendra pour présenter le 18 février L’intrépide soldat de plomb, pièce tournant autour d’une grande toile de parachute faisant office de mini-chapiteau, l’occasion de redécouvrir le conte d’Andersen via le théâtre d’ombres.

Citons encore Je brûle (d’être toi), où la compagnie Tourneboulé se penche sur la gestion des émotions. « Nous nous sentons souvent démunis pour traduire les pleurs d’un bébé ou les colères d’un enfant… », constatent Marie Levavasseur et Gaëlle Moquay, qui ont conçu la pièce. Ou quand la puissance de certaines émotions peuvent compliquer la relation à l’autre. Des « tempêtes émotionnelles » qui se manifestent dès la petite enfance. La compagnie Tourneboulé invite le jeune public (la pièce est accessible dès 3 ans) « à comprendre la puissance ou l’impuissance des mots à exprimer une émotion, à dire les contradictions de la pensée ». Je brûle (d’être toi) a pour héroïne une jeune louve partant sur les traces de sa grand-mère dans un pays glacé.

Les thématiques traitées seront diverses, de la figure de la mort avec la compagnie La Pendue (Tria Fata) à la famille recomposée avec L’Odyssée de Moti, pièce tirée du répertoire de la compagnie Une Poignée d’Images. On retrouvera cette dernière dans l’autre lieu du festival, à savoir le Théâtre de Marionnettes qui accueillera plusieurs spectacles, dont certains internationaux à l’image de la compagnie italienne Teatro Delle Briciole et Pop up, autour du livre animé. Les matières se suivent et ne se ressemblent pas (le papier avec Vent debout, le textile dans Entrelacs). Le festival se tiendra aussi dans d’autres lieux, à l’image du Théâtre Louis Jouvet, dans une caravane derrière le Grrranit et même au bar de l’ABC, à l’occasion d’un grand karaoké marionnettique à suivre le 12 février de 21h à 1h30 !

– Dominique Demangeot –

Festival International de Marionnettes, au Grrranit, au Théâtre de Marionnettes et autres lieux, du 12 au 20 février – Programme complet : marionnette-belfort.com et grrranit.eu

Antonin Lang directeur du Théâtre de marionnettes de Belfort

Mon objectif est d’allier les arts de la marionnettes avec d’autres formes artistiques et novatrices pour emmener cet art vers de nouveaux horizons… Rien que ça ! Je suis l’auteur de la version du « Fantôme de Canterville »d’Oscar Wilde par le théâtre de marionnettes de Belfort, de la réadaptation d’Hansel et Gretel par ce même théâtre et dernièrement de la comédie musicale marionnettique : « L’Odyssée de Moti ». J’ai porté un projet européen Culture Action de grandes envergures avec réussite jusqu’à son terme. Je suis aussi en charge de la programmation du théâtre de marionnettes de Belfort…J’ai joué dans des pièces comme « Robinson », « Allégories », « Touche pas à mon arbre »et les 3 spectacles dont je suis l’auteur. J’ai a mon actif plus de 2000 représentations. Quoi dire d’autre à part que je suis ouvert à toutes propositions sur l’art de la marionnette.

En 2013, Antonin a rédigé le projet « Itinérances », et je l’a défendu devant la commission culturelle européenne qui l’a accepté. C’est un gros projet entre quatre pays, avec des échanges de compétences, des expos, des spectacles qui tournent dans toute l’Europe, la création d’une école dédié à l’art de la marionnette etc

NEVILLE TRANTER marionnettiste metteur en scène d’UBU

Neville Tranter Ubu Festival International de Marionnettes de Belfort ©VB

Marionnettiste australien, installé aux Pays-Bas. Neville Tranter fit des études théâtrales, au cours desquelles il travailla pour le Billbar Puppet Theatre (fondé par Barbara et Bill Turnbull à Toowoomba, Queensland ; il travaillait la marionnette traditionnelle), apprenant à manipuler et à créer ses propres marionnettes. Ayant achevé sa formation avec le metteur en scène américain Robert Gist dans le Queensland en 1976, il fonda le Stuffed Puppet Theatre. Invité en 1978 à Amsterdam au festival des Fous, il décida de rester aux Pays-Bas. Il commença ainsi une carrière de marionnettiste soliste pour adultes. Il manipule à vue de grandes figures avec lesquelles il parait lutter, car la vie qu’il leur confère semble parfois le dépasser. Dans cette relation ambivalente, l’humour, la tendresse, l’amour même ne vont jamais sans une certaine cruauté.

Si, au début de sa carrière, son propre passé alimentait son inspiration, depuis 1990 Tranter se présenta toujours plus comme un acteur : l’acteur, le manipulateur et la marionnette sont à égalité dans le jeu, l’homme et la poupée possèdent le même degré de réalité. Il a fait appel à des textes et à des thèmes (théâtraux) classiques : MacbethKaspar HauserSaloméMolière, auxquels ont succédé, en 1999, Frankenstein et, en 2003, Schicklgrüber alias Hitler, un jeu corrosif autour de personnages du régime hitlérien.

En 2009, Neville Tranter retourna vers une approche plus traditionnelle du théâtre de marionnettes avec Punch & Judy en Afghanistan, spectacle dans lequel personne d’autre qu’Oussama ben Laden ne tenait le rôle principal. En collaboration avec le Music Theatre, Hollands Diep (Théâtre musical du Hollands Diep) à Dordrecht, et l’Opéra Die Freitagsacademie à Berne, Tranter créa trois opéras. En 2012, il présentait l’opéra pour enfants The House that Sings (La Maison qui chante) à Paris.

Grâce à ses étonnantes figures, à des jeux de lumières raffinés, à la musique et à son emploi de techniques de pointe, il s’est acquis un public de théâtre adulte. Sa relation au spectateur et à la marionnette n’a cessé de se renforcer au cours des années. À cela s’ajoute la relation de maitre à élève qu’il entretient avec de jeunes artistes, d’autant plus importante que les Pays-Bas sont dépourvus, par ailleurs, d’école de marionnettistes.

Neville Tranter, marionnettiste, australien de naissance, néerlandais d’adoption, fondateur du Stuffed Puppet theatre. Depuis 1982, les talents de soliste de Neville Tranter se sont manifestés dans une vingtaine de spectacles: MACBETH, après Shakespeare en 1990;  MOLIÈRE, sur la relation entre le dramaturge et Louis XlV; VAMPYR en 2006; CUNICULUS, fable sur la cruauté des lapins ; SCHICKLGRUBER, ALIAS ADOLF HITLER, sur les derniers instants du Troisième Reich; THE HILLS ARE ALIVE  en 2019 en feront ainsi un maître incontesté de l’art de la marionnette. Tranter est également impliqué dans la mise en scène/coaching, l’enseignement et dans la fabrication de marionnettes pour des collègues.

LE MONDE sur Neville Tranter

La relation toujours drôle et sensible qu’entretient l’acteur avec ses marionnettes se transforme peu à peu en rapport de force entre maître et serviteur, créateur et pantin. Comme dans ses précédentes créations, Neville Tranter confronte le public à ses peurs et rêves.«Son univers se dessine : sur scène, il est présent, entouré de ses créatures de tailles quasi humaine, au visages et aux mains enormes. Bouches fendues, yeux étincelants, elles sont glauques, drôles ou émouvantes. Leur présence est telle qu’on ne voit qu’elles : le regard des spectateurs est constamment attiré vers elles, et non vers lui, l’acteur humain, bien vivant. Neville Tranter est leur voix, leur guide, leur serviteur. Il aime cette relation étrange, ces rapports de force et de tendresse entre maître et serviteur, créateur et pantin.                       Extrait «Le Monde»

Créée en 1896, Ubu Roi, farce avant-gardiste et précurseur du mouvement surréaliste et du théâtre de l’absurde, fit scandale et marqua durablement les esprits au point de faire entrer l’adjectif ubuesque dans la langue courante.  Neville Tranter signe une adaptation dans le style Grand Guignol, grâce à ses marionnettes plus grandes que nature, à l’apparence singulière, susceptibles de révéler le caractère le plus sombre de la nature humaine. Faisant ainsi le parallèle entre l’impulsivité, l’égocentrisme et la stupidité du Père Ubu et le comportement de certains des leaders de notre monde actuel.

Coproduction Stuffed Puppet avec Le Colombier – Théâtre de Magnanville, Biennale MARs à l’Ouest.

UBU la pièce

Ubu roi est une pièce de théâtre d’Alfred Jarry publiée le 25 avril 1896 dans la revue de Paul Fort Le Livre d’art, puis la même année aux Éditions du Mercure de France1, et représentée pour la première fois le 10 décembre 1896 par la troupe du théâtre de l’Œuvre au Nouveau-Théâtre. Il s’agit de la première pièce du cycle Ubu. Son titre pourrait être inspiré de la tragédie de SophocleŒdipe roi 2.

Considéré comme précurseur du mouvement surréaliste et du théâtre de l’absurde, Jarry mêle dans cette farce provocation, absurde, satire, parodie et humour gras.

Résumé

Le père Ubu assassine le roi Venceslas de Pologne et il prend le pouvoir ; il fait tuer les nobles – « J’ai l’honneur de vous annoncer que pour enrichir le royaume je vais faire périr tous les Nobles et prendre leurs biens » – puis ceux qui l’ont aidé à faire son coup d’État. Cependant, Ubu Roi doit faire attention au fils du roi déchu Venceslas, le prince Bougrelas. Père Ubu est tout au long de l’œuvre mené en bateau par sa femme, qui va lui voler son argent, l’obligeant à la fin de la pièce à fuir le pays avec ses généraux.

Partager cet article :