Festival du Film Français d’Helvétie 2021

9 septembre 2020

FFFH 2020 Christian Kellenberger Affiche Des Hommes ©VB
FFFH 2020 Christian Kellenberger Affiche Des Hommes ©VB

FFFH 2020 : le Festival du Film Français d’Helvétie en mode safe pour 63 projections 16 grandes premières et 8 podiums de discussion

Mesures sanitaires : port du masque obligatoire en déplacement, facultatif une fois assis.

Ouverture de la billetterie  mercredi 9 septembre dès 11h00.

La prévente à Bienne débute le mercredi 9 septembre à 11h00 :

en ligne : www.fffh.ch (aucun surcoût)
par téléphone de 11h00 à 21h00 au 0900 900 921 (-.80/appel + -.80/min.)
aux cinémas REX (Quai du Bas 92) et LIDO (Rue Centrale 32a) chaque jour de 11h00 à 21h00
à partir du mercredi 16 septembre au cinéma REX de 10h00 à 21h00
COVID-19 : Les festivaliers sont encouragés à acheter leur billet en ligne sur ce site, le prix étant le même qu’aux caisses du Festival.

FFFH 2020 Christian Kellenberger.Edna Epelbaum ©VB
FFFH 2020 Christian Kellenberger.Edna Epelbaum ©VB

L’édition 2020 restera dans les mémoires, et pas seulement du fait de notre tout nouvel accessoire de mode, porté cette année en mode facultatif dans le Canton de Berne. Presque comme d’habitude, Christian Kellenberger et Edna Epelbaum ont présenté la programmation du FFFH 2020. Nous aurons de nombreuses raisons de nous réjouir car les réalisateurs(trices)  et acteurs (trices) ont bravé le danger pour participer à cette merveilleuse fête du cinéma. Citons parmi eux : Patrick Bruel  accompagné du cinéaste Bernard Stora pour le thriller Villa Caprice  (Christian Kellenberger note avec fierté la préférence de Patriiiiick pour Bienne puisqu’il devait donner un concert à l’Arena), Nicole Garcia pour son film Les Amants avec Benoît Magimel, François Ozon pour Eté 85 Première en Suisse Alémanique tout comme Notre-Dame du Nil d’Atiq Rahimi vu l’an passé pour le fantastique Singhé Sabour ou Divorce Club de Michaël Youn, Jean-Pierre Darroussin fait aussi le déplacement en compagnie du réalisateur Lucas Belvaux pour Des Hommes  à l’affiche duquel on trouvera également Catherine Frot  et Gérard Depardieu pour l’adaptation du roman éponyme de Laurent Mauvignier. Le réalisateur Daniel Cohen ouvre le festival avec sa comédie Le bonheur des uns…portée par les duos Bejo-Cassel et Foresti-Damiens, de quoi nous dérider à coup sur.

Les fidèles du FFFH reviennent à Bienne comme Kacey Mottet Klein qu’on avait vu en 2019 dans l’excellent l’Adieu à la nuit aux côtés de Catherine Deneuve, de retour avec le film de Christophe Blanc Just Kids, ou les réalisatrices Veronique Reymond et Stephanie  Chuat avec le long métrage Petites sœurs  qui représentera la Suisse  aux Oscars 2021 et encore Jean-Pierre Améris, pour sa 5ème visite à Bienne avec Profession du père , comédie dramatique sublimement porté par Benoît Pœlvoorde.

40 films en avant-Première

Durant cinq jours, une quarantaine de films seront présentés en VO, sous – titrés pour la plupart en langue allemande, dont 16 premières. Pour  fonctionner avec les contraintes de distanciation liées au Covid, le FFFH a choisi d’ouvrir une 4 ème salle, ce qui permettra d’accueillir davantage de public. Parmi les grandes premières, nous aurons peut-être le plaisir d’écouter Albert Dupontel parler de son film Adieu les cons ou encore Laurent Tirard pour Le discours (Label Cannes 2020), il n’est pas pour le moment question de la présence d’Isabelle Huppert, interprète de la Daronne de Jean-Paul Salomé.

Pour rendre la culture francophone plus accessible à ses voisins alémaniques, le FFFH lance cette année une formule itinérante qui voyagera entre le 15 octobre et le 6 novembre 2020 dans 7 villes germanophones du canton de Berne. Parmi les films proposés, La Bonne épouse de Martin Provost avec Juliette Binoche à la tête d’un casting fabuleux avec notamment Yolande Moreau, Noémie Lvovsky, Edouard Baer et François Berléand.

La section découverte présente une séance de 6 courts-métrages en compétition pour le Prix découverte Bonhôte d’une valeur de CHF3000. Le Prix du Forum du bilinguisme est remis à Noémie Merlant pour son premier court-métrage Shakira.

FFFH 2020

Partager cet article :