Eleonora Rossi Mathilda may Richard Wherlock Théâtre Grrranit Belfort 2020 ©VB

Le théâtre Le Grrranit Belfort saison 2020 2021

Théâtre le Grrranit Scène Nationale Belfort Présentation de la saison 2020/ 2021 

 

Billetterie dès le mercredi 2 septembre 2020 à 13h  sur place, en ligne ou par téléphone pour l’achat des places et abonnements.

58 spectacles, 100 représentations, 20 événements d’arts visuels et numériques

2020/ 2021 Le Grrranit nous offre du théâtre , de la danse , du cirque , de l’humour , de l’art visuel … la vie artistique reprend enfin !

Eleonora Rossi , directrice du Grrranit égraine pour nous un programme aussi riche qu’éclectique et original , préparons nos agendas !

Cette année au Grrranit , nous allons voyager avec des artistes de France , de Suisse , d’Europe , d’Afrique de l’Ouest , d’Israël , du Congo. La ligne artistique de la nouvelle saison révèlera les grandes problématiques de notre monde contemporain, le travail , le capitalisme, la mythologie , la morale face à la loi, les relations familiales , la magie de l’être ensemble , la poésie tendre du grand âge, la violence du repli face à la maladie , l’inventivité collective post-catastrophe , le retournement punk des genres, et surtout la puissance des corps .

L’éventail des céations présentées se déploiera de celles de nos fabuleux ainés , Jean-Pierre Vincent , Alain Françon, Matthias Langhoff à celles d’artistes d’aujourd’hui comme Mathilda May , Christophe Perton , Charles Berling , Jean-Yves Ruf, Philippe saire , Jerôme Wacquiez, Eugen Jebeleanuou ou encore Guillaume Fulconis du Ring Theâtre associé au Grrranit . Le Festival international de marionnettes de Belfort enchantera à coup sur notre jeune public .

Nous aurons la joie de retrouver le grand  Pierre Richard, dans une création de Mathilda May conviée lors de la conférence de presse annonçant la saison aux côtés du comédien  Stanislas Nordey , du metteur en scène Laurent Meiningeret de Richard Wherlock . La danse sera d’ailleurs largement à l’honneur cette saison avec les incroyables athlètes-danseurs du Ballet du Theater Basel et du Ballet Kamea Dance de Beer Sheva en Israël,  et la dernière création du CCN de Belfort, et encore  celle de la chorégraphe Catherine Diverrès et ses magiques interprètes.

Les melomanes ne seront pas en reste grâce à  l’Orchestre philharmonique de Strasbourg , au trio Zadig, du Festival international de musique de Besançon, de l’ensemble des solistes et des musiciens débordant de passion et de dynamisme, comme notre artiste associé Pierre Thilloy, créant pour le Grrranit une composition titrée joliment cartographie du coeur . Le rap entre au théâtre par la grande porte avec Dou , rappeur-slameur de Belfort soutenu par le Grrranit. L’art vivant , c’est aussi le cirque , les suisses de la Compagnie Finzi Pasca  et ceux de la Compagnie Mummenshanz vont nous éblouir.

Le théâtre , c’est aussi l’art visuel , le numérique entre dans la programmation du Grrranit qui accueillera lors de ses expositions à la Galerrrie des artistes comme Fabien Zocco, Dector & Dupuy, Princia Itoua. Tout au long de la saison , chaque jeudi des rencontres seront proposées au public réservant de belles surprises .Vous pourrez découvrir le déploiement virtuel des projets numériques des 8 artistes du projet européen  du Grrranit Open Access. Au théâtre , il faut aussi pouvoir rire , dont acte avec le Roi cavalier Alex Lutz, le King Phil Darwin et ses compagnons humoristes . Notez la Nuit de l’Humour qui se tiendra le 2 avril dans la grande salle du Grrranit. rencontrer les artistes , tout le monde en rêve , ce sera désormais possible grâce aux master classes organisées avec les artistes en résidence au théâtre pour mettre en place leurs nouvelles créations comme Mathilda May cette année.

Et parce qu’aller au théâtre c’est désirer l’échange, vous pourrez en profiter pour partager un verre ou un bon plat dans le fabuleux nouveau café du théâtre nommé le Novo, installé dans les murs du théâtre avec une belle terrasse face à la Savoureuse ou décider de vous faire une nouvelle coupe et couleur de cheveux juste sous la scène chez le Maestro Coiffeur Christophe Rrroffi.

Oui, vous allez vivre tout ça au Grrranit, collectivement et avec les 3 R comme radieux, rayonnants et rugissants vers le ciel. Parce qu’ensemble nous existons pour fabriquer du sens et dénouer nos rêves.Eleonora Rossi Directrice du Grrranit scène nationale de Belfort

THEATRE LE GRRRANIT SCENE NATIONALE BELFORT

Le  Grrranit chouchoute ses artistes en résidence : Mathilda May , Laurent Meininger et Stanislas Nordey invités à la mairie de Belfort à l’occasion de la présentation de la saison 2020/ 2021 

Mathilda May ( honneur aux dames ) dont nous verrons le spectacle seul en scène Monsieur X avec Pierre Richard prince de la maladresse , déja deux bonnes raisons de venir au Grrranit le 8 janvier . Nous connaissons tous Mathilda May depuis qu’elle a enchanté nos écrans dès les années 80 sous la direction de Chabrol ( Le cri du Hibou 1987 César du meilleur espoir féminin ) , Zidi , Jacques Demy , Lautner, Michel Deville , Michel Blanc… Il fallait bien que cette comédienne , ancienne danseuse  , à la grâce unique passe un jour de l’autre côté  de la scène , car Mathilda May n’a pas choisi de continuer sa carrière derrière la caméra mais devant la scène d’un théâtre pour notre plus grande joie . En ce qui me concerne , joie est très largement en-dessous de la vérité , d’ailleurs si j’avais eu un peu de courage , je me serais bien jetée à ses pieds façon Begnini devant Scorcese . Oui , car avant Monsieur X , Mathilda a mis en scène l’inénarrable Banquet  ( Molière du meilleur spectacle pour le théâtre public 2019 ) que j’ai eu la chance de voir : une pièce totalement foutraque et hilarante sur les vrais dessous des banquets de mariage comprenant une galerie de personnages que nous reconnaissons en pouffant ou en regardant ailleurs , ça dépend , et qui , bien que s’exprimant dans une langue inconnue , se font parfaitement comprendre. Inoubliable !

Inutile de dire que cette belle personne pourrait bien produire un ersatz de plus belle la vie  en norvégien sous-titré en Suisse allemand  , ma confiance serait totale ! Revenons à nos moutons après cette parenthèse un peu niaise j’en conviens . Cette fois-ci , Mathilda May revient avec Monsieur X campé par le Pierre Richard que nous aimons tant . Mais pourquoi et comment Pierre Richard ? demandais-je . C’est Pierre Richard qui est venu vers moi . Il avait vu mes deux précédentes pièces , le Banquet et Open Space et souhaitait travailler avec moi dès que l’occasion se prêterait . Le rôle de Monsieur X est construit pour lui , son personnage est iconique , sa gestuelle d’homme si maladroit est si reconnaissables qu’une simple ombre chinoise suffirait à l’identifier. Monsieur X est une rêverie sans paroles dans un théâtre visuel , hybride où tout est langage: le geste , mais aussi les images, les objets, la nature, la musique et les sons . Comme Mathilda May considère son travail comme un tout artistique ,  la musique  y occupe une place d’honneur , c’est ainsi que son choix  s’est porté sur Ibrahim Maalouf  , compositeur-trompettiste-poète merveilleux . On a hâte ! Vendredi 8 janvier 2021

Stanislas Nordey mis en scène par Laurent Meninger dans La Question : la torture lors de la guerre d’Algérie , narration clinique .

L’histoire est vraie : la reconstitution mentale, la convocation du souvenir, le partage de l’abomination. La question naît au moment où son avocat demande à Henri Alleg d’écrire dans sa cellule de la prison de Barberousse, à l’insu des gardiens, ce qu’il a subi trois mois auparavant dans les chambres de torture de la Villa Sésini.

Stanislas Nordey

Metteur en scène de théâtre et d’opéra, acteur et pédagogue, directeur du Théâtre national de Strasbourg, Stanislas Nordey crée, joue, enseigne, initie de très nombreux spectacles depuis 1991. Il met en scène principalement des textes d’auteurs contemporains tels que ceux de Gabily, Karge, Lagarce, Mouawad, Crimp, Handke…  En 2018 il joue Mesa dans Le Partage de midi de Paul Claudel mis en scène par Eric Vigner, il sera bientôt dans Tarkovski, le corps du poète de Julien Gaillard mis en scène par Simon Deletang.

Laurent Meininger

Ses collaborations artistiques avec Stanislas Nordey — avec lequel il a créé six spectacles — et Jean Louis Hourdin sont déterminantes. Elles nourrissent son désir de mettre en scène à son tour. L’écriture contemporaine est au centre de ses préoccupations, la promouvoir est pour lui essentiel. Il la place au centre de son théâtre et de ses interrogations.

2 représentations : lundi 1er février et mardi 2 février 20h

Réservé aux plus de 14 ans

Résidence de création au Grrranit de Belfort du 25 août au 18 septembre 2020.
Production : Compagnie Forget Me Not 

Théâtre le Grrranit Belfort photo VB
Théâtre le Grrranit Belfort©VB
Partager cet article :

Le Détour Saint-Louis

logo Ecole Les Coquelicots Bâle

Logo MuseumsPassMusées

Logo-HT-Cre-Art-Basel

Museen Basel

Théâtre le Grrranit Scène Nationale Belfort Logo

Logo Comète Hésingue

Logo Ecole Française de Bâle

Fondation Fernet-Branca

Alliance Française de Bâle

© Bâle Région Mag 2020 / Mentions légales et Politique de confidentialité

✨ Site réalisé avec monweb.agency