Les Hauts de Ribeauwillé : ma cabane dans les arbres

22 août 2020

Hauts de Ribeauwillé ©VB
Hauts de Ribeauwillé ©VB
Michel Culli et ses chiens Dingo Muesli Hauts de Ribeauwillé ©VB
Michel Culli et ses chiens Dingo Muesli Hauts de Ribeauwillé ©VB

Michel Culli soigne ses hôtes, il convoque même nos amis les cerfs presque à nos pieds ! 

Bon, ce n’est pas tout à fait vrai car il vous faudra émerger au petit matin (entre 6h et 6h30) pour profiter pleinement de la visite de ces majestueux compagnons de l’aube, de quoi vous mettre en joie pour toute la journée !

Les Hauts de Ribeauwillé, nous en avions déja parlé sur Bâle en Français en 2016. Retour sur ce petit coin de paradis pour amoureux de la nature créé par Michel Culli : en 2010, il quitte son métier de directeur commercial export dans une grande société spécialisée dans le bois et l’isolation, histoire de se mettre enfin au vert et de réaliser son rêve de môme : construire des maisons dans les arbres, rien d’inaccessible pour l’ébéniste de formation encore faut-il faire preuve d’une certaine persévérance. Dont acte ! Les 2 premiers chalets aux noms de ses enfants, Gaspard et Eloïse voient le jour en mai 2009 sur le terrain de l’ancien camping municipal du village d’Aubure, nichés au cœur d’une forêt de pins et de hêtres centenaires. Aujourd’hui, en plus de Gaspard et Eloïse,  4 cabanes dans les arbres ont pris racine, je vous conseille vivement la Plein-Sud pour être aux premières loges et avoir une chance de saluer les cerfs qui prendront le temps de la pose juste pour vous faire plaisir. Les campeurs ont également un emplacement réservé en vertu de ce que souhaitait Michel Culli : créer un lieu paisible accessible à tous, du randonneur de passage au chef d’entreprise en quête de ressourçage en passant par la famille en vacances à la campagne histoire de construire des souvenirs d’enfance délicieux ancrés dans la mémoire.

Un tas de petits riens rendent l’endroit inoubliable comme le panier petit-déjeuner avec croissants chauds et pain frais hissé par les soins du maître des lieux jusqu’au balcon ou la terrasse de la cabane, le ciel jonché d’étoiles qui nous rappelle que la montagne est si proche, la joie de n’entendre le matin que le chant des oiseaux, la perspective des balades dans le coin, par exemple sur le gazon du Faing ou autour du Lac Blanc , tout est possible en toute saison , ski, VTT, escalade, canoë-Kayak … vous êtes dans le massif des Vosges , ou trouvez simplement la randonnée qu’il vous faut sur l’excellent Visorando – oui, je radote – ou aussi en feuilletant Les Sentiers d’Emilie dans le Haut-Rhin, 25 possibilités de randonnées en boucle. 

Après 10 ans, Michel Culli se tourne vers d’autres projets, cet homme ne tient pas en place ! Il a mis le domaine en vente avant de se lancer dans une nouvelle aventure, probablement à Ribeauwillé, le village de sa jeunesse, on a hâte ! Espérons que les acheteurs potentiels sauront préserver l’âme des Hauts de Ribeauwillé, autre nom pour le paradis réservé à ceux qui dont le cœur vibre au vert.

Les Hauts de Ribeauwillé








Partager cet article :