Ayo Théâtre la Coupole ©VB

Théâtre La Coupole : AYO ce soir !

Ayo Théâtre la Coupole ©VB
Ayo Théâtre la Coupole ©VB

AYO était à la Coupole ce vendredi 23 septembre

Soirée toute en douceur et toute en messages avec la reprise de Maxime Le Forestier  » Être né quelque part  » assortie de nombreuses allusions à tous ceux qui ne peuvent pas voyager comme ils veulent faute de visa ou faute de la partie de notre planète qui les a vus naître .

Beaucoup de mélancolie malgré ce joli sourire que l’on reconnaît si bien , la faute peut-être à cet hommage à une amie disparue qui n’ajoute pas de joie naturellement . Ayo est venue avec ses musiciens mais ne connaît que son pianiste dont elle se moque gentiment une partie de la soirée .

En Yoruba , Ayo signifie joie , on aurait été heureux d’en ressentir un peu plus ce soir-là . Ayo, est revenue  avec l’album Royal, sa voix n’a rien perdu de son charme .

PROGRAMME DE LA COUPOLE

 

Le 2 octobre La compagnie bâloise Snorkel Rabbit se produit à la Coupole pour une chorégraphie orchestrée par   Alba Castillo et Bryan Arias pour A Distant Perception.

Ensemble, ils donnent vie à des êtres ballottés par leurs souvenirs, plongés aux confins de l’âme humaine, avec tout ce qu’elle a d’effrayant, de beau, de fragile et de puissant à la fois.
Sur scène, un univers sombre et épuré est mis en lumière par l’agilité, la grâce et la fluidité des 4 danseuses, qui évoluent tantôt seules, en duo ou en trio, voire en quatuor pour un final des plus touchants. Elles nous offrent un voyage dans le procédé de la mémoire, qui pousse le corps des artistes à se surpasser, explorant des thèmes comme la perte, la mort, l’acceptation, le doute, le dépassement de soi.

A Distant Perception analyse l’empreinte des expériences au fil des chorégraphies incarnées avec une conviction et une justesse criantes d’émotions. Les fragments de vie mis à nu sur le plateau tissent un tableau d’une beauté douloureuse : les personnages luttent contre leur passé, exposent leur vulnérabilité, à la fois spectateurs et protagonistes de leur propre histoire.

La compagnie Snorkel Rabbit sera en résidence en septembre 2021 au théâtre La Coupole.

Vos billets 

Partager cet article :