Warning: A non-numeric value encountered in /home/clients/d2da16a102f96c72aaf6a66f873623e0/sites/baleregionmag.org/wp-content/themes/yootheme/vendor/yootheme/theme-wordpress-widgets/src/WidgetsListener.php on line 74
Adeline Beck administratrice chateau-musée Vodou ©VB

Vodou Strasbourg Musée des croyances occultes

Unique au monde : la collection du château-musée Vodou à Strasbourg

C’est un musée extraordinaire et le mot est faible ! Vous n’en croirez pas vos yeux et vous aurez peut-être raison car la vérité peut se cacher ailleurs ! Vous y croiserez les dieux du grand continent africain – ne les dérangez pas sauf si vous souhaitez déposer quelque offrande à leurs pieds- par la grâce du fondateur de ce lieu singulier , Marc Arbogast , désireux de partager avec le public de Strasbourg , sa ville natale, sa passion dévorante pour l’Afrique mystique. 

Marc Arbogast , que certains ont peut-être connu alors qu’il était PDG de la brasserie Fischer , n’a pas succombé au charme de la culture vodou par hasard . Au contraire , son histoire est celle d’un cheminement logique . Celui d’un docteur en chimie organique , fasciné par l’Afrique où il fut longtemps chasseur , marqué par ses rencontres avec les Africains , leur rapport à la nature et à la magie rendu concret par l’art de guérir à l’aide des pharmacopées traditionnelles.

Pour abriter et partager cette collection d’objets unique en son genre et accumulée précieusement depuis les années 60 , Marc Arbogast a choisi comme écrin en 2008 un château d’eau désaffecté de la fin du XIXème dont l’étrangeté convient parfaitement à l’exposition de ces trésors parfois occultes. 

Pour présenter la collection , c’est Nanette Jacomijn Snoep , conservatrice au musée du Quai Branly , qui a réalisé une scénographie élégante et sereine à mille lieues de l’idée que l’on se fait couramment du vodou , un ensemble de pratiques inquiètantes évoquant un univers hostile et violent . La réalité est toute autre. Il faut au contraire replacer le vodou dans le contexte d’une philosophie de vie pratiquée par des millions de personnes dans le monde.

Entrons! Ne prenez pas peur en entrant au château-musée Vodou où vous serez accueilli par Kelessi, seul fétiche vivant du Musée , elle n’est là que pour protéger ce lieu sauf qu’il y a un rituel – auquel vous échappez pour le moment grâce au COVID- la dame aime le gin , en temps normal vous devriez donc lui en offrir , pour bien faire additionné de salive , mixture que vous devrez donc recracher.

Masque costumes Egungun Musée Vodou Strasbourg ©VB
Masque costumes Egungun Musée Vodou Strasbourg ©VB

Le vodou est une manière d'appréhender le monde d'ici et de là-bas comme un tout où l'homme dépend de cet autre monde invisible, peuplé d'ancêtres, d'esprits , de dieux et de toutes les énergies capables d'intervenir dans la vie des gens.Chaque histoire de vodou commence par un traumatisme...Il est une façon d'interpréter ce malheur.

Nanette Jacomijn Snoep
Musée Vodou Strasbourg ©VB
Musée Vodou Strasbourg ©VB

Sésame de communication avec les 300 dieux vodous : la divination Fa

Sachez-le : ces vodous sont chargés car ils sont à notre image- ou l’inverse- caractérisés par la liste de ce que nous européens nommons nos pêchés capitaux. Ils sont d’une incroyable inventivité et peuvent intégrer  au sein de ce bric-à-brac d’objets, des éléments chrétiens , bouddhistes, musulmans ou hindouistes. Le vodou est né au Dahomey ( actuel Benin) au XVIIème siècle de la rencontre des cultes fon et éwé. Le Fa est un élément fondamental de la culture vodou car cet art divinatoire de l’ancienne Egypte , passé par le Nil avant de se retrouver au Nigéria puis d’être adopté par les Fons , a créé un langage qui permet aux hommes de communiquer avec les dieux.

Deux ou trois choses que nous devrions savoir

Les alcools jouent un rôle important dans l’activation et l’entretien des objets de culte vodou; il est toujours bon lorsqu’on décide de consulter un prêtre de lui apporter un présent  alcoolisé à condition de se renseigner sur les goûts du fétiche ( et non du föticheur ) en la matière.

Le panthéon vodou élaboré par les souverains successifs du Dahomey , y ont intégré 5 grandes familles ( Toxwio Agasu- la panthère, Mawu-Lisa- le couple fondateur, Hébioso -la foudre, Sakpata- la terre et la variole, Tovodoun-Nensuxwe- ancêtres de la famille royale . Ces familles sont composées de très nombreuses divinités.

Les divinités masquées qui apparaissent par la suite , Egungun ( revenants ) et Oro ( esprits des morts ) , sont principalement réservées aux hommes. Les divinités du pantheon reflètent essentiellement des forces naturelles, des ancêtres divinisés , des puissances spirituelles. Elles permettent de maintenir une harmonie entre les hommes, leur groupe social et culturel et la nature.

Les prêtres vodous – bokonos-sont souvent le seul soutien social d’un village confronté aux difficultés grandissantes du monde auquel ils accordent une protection symbolique. Les statuts et fonctions des prêtres ou devins ont évolué en se désolidarisant des structures royales traditionnelles affaiblies depuis les débuts de la colonisation. On assiste à une prolifération de divinités personnelles que les gens peuvent acheter et entetenir  comme Mam Watta par exemple.

Vodou et esclavage

Autour de 3 millions d’esclaves ont quitté les régions côtières de Guinée entre la seconde moitié du XVIII et le début du XIXème . Certte pèriode connut un fort développement du vodou et la recrudescence des actes de sorcellerie, s’expliquant par la multiplication des âmes errantes.

Les couleurs identifient le vodou

Le rouge représente Hébésio , la divinité de la foudre; le noir , Sakpaté , la divinité de la terre; le blanc évoque la puissance de Dan associée à toutes les forces liées à l’air ou à l’eau . Les couleurs sur des tissus accrochés dans les villages signalent la présence d’un devin , d’un guerisseur ou d’un prêtre.

Le marché aux fétiches 

 Celui de Lomé dans le quartier de Akodessewa est le plus réputé de la région .Une centaine de commerçants proposent à la vente des tonnes de statuettes prêtes à être activées avec des têtes de cygnes, des caméléons séchés, des serpents éventrés, des crânes de chien ou de buffle, des ossements de tout type d’animaux. Sorciers , marabouts , prêtres , guerisseurs, s’y approvisionnent . Ce n’est qu’une fois assemblé et activé que l’objet deviendra actif et pourra executer sa mission. 

Les crânes : parmi les restes humains , les crânes sont particulièrement puissants et dangereux. Ils confèrent à leur détenteur un statut privilégié et lui permettent d’entrer en contact avec des puissances habituellement craintes. Pour les adeptes , savoir qu’un prêtre est en possession d’un crâne impose le respect.

chateau- Musée Vodou Strasbourg ©VB
chateau- Musée Vodou Strasbourg ©VB

A quoi bon offrir des cérémonies aux morts anciens ? Leurs corps ne sont que terre, et leurs âmes sans doute réincarnées déjà. A qui adressez-vous donc vos prières et vos chants ? A des souvenirs qui nous sont chers .

Gédégbé dernier roi d'Abomey.

Magie Religieuse et Pouvoirs sorciers.
 Entre Rhin Supérieur et Afrique de l’Ouest jusqu’en avril 2021

Plus de 100 objets alsaciens et d’Afrique de l’Ouest vous sont présentés pour mieux comprendre les rituels et pratiques magiques de ces deux régions du monde. 

Pendant la période de fermeture, l’équipe du Château Vodou vous propose de découvrir sa toute nouvelle exposition temporaire « Magie religieuse et pouvoirs sorciers. Croyances, pratiques et représentations de l’invisible, entre Rhin supérieur et Afrique vodou », et ceci via une visite guidée virtuelle en compagnie d’Adeline Beck, une des commissaires de l’exposition et administratrice du Château Vodou ! Il est également possible d’acheter la version Web du catalogue pour pouvoir la lire tranquillement dans son canapé…. 130 pages de textes et d’illustrations en franco-allemand. La visite sera disponible dès jeudi 26 mars à 14h.

Cette exposition propose de mettre en relief quelques-uns des usages de la magie par la présentation d’objets recueillis dans les deux régions géographiquement et culturellement éloignées que sont le Rhin Supérieur et les terres du Golfe de Guinée où se pratiquent les cultes des vodou et des orisha. La magie par ses pratiques cherche à influer sur les évènements par l’invocation de forces surnaturelles. Elle contient aussi une explication du monde. Dans la région du Rhin Supérieur, ces pratiques sont souvent assimilées à la superstition, voire à la sorcellerie, en dépit de la réalité de leur utilisation. Dans d’autres régions, les usages magiques sont de l’ordre d’un « tout culturel » qui les intègre au mode de vie et de pensée et à l’activité générale de toutes les collectivités. Elles ne sont associées à la sorcellerie que lorsqu’elles visent à dérégler l’ordre du monde.

Commissaires de l’exposition : Adeline Beck , Jean-Yves Anézo, Michael Mailfert, Marcet Marie-Luce Arbogast chargés de la conception scientifique.

CHATEAU-MUSEE-VODOU 

Soutenez le programme de podcasts du Château Vodou !

Carnets Vodou : des podcasts pour une rencontre sonore avec l’invisible

L’équipe du Château Vodou se lance un nouveau défi et a besoin de votre soutien !

Afin de pouvoir réaliser les dix premiers numéros de notre série de podcasts nous lancons une campagne de crowdfunding dès le 1er mars. Objectif : réunir 3000 €. 

N’hésitez pas à réaliser un don et à en parler autour de vous !

Partager cet article :